Reprendre - les étapes

Etape 1 : définir son projet personnel



Mots-clés :

Créer une entreprise comporte une part de risque, mais la reprise d’une structure déjà existante également ! Les risques auxquels le repreneur peut être confronté sont nombreux : indépendamment des conditions de marché qui ne sont pas toujours avantageuses et propices aux bonnes affaires, la rentabilité de l’affaire, l’état de son passif et les activités poursuivies par le vendeur peuvent révéler de mauvaises surprises.

A partir de ce postulat, il est conseillé de prendre un maximum de précautions, afin de minimiser les risques inhérents à la reprise d’entreprise. Il existe un certain nombre de précautions juridiques qu’il convient d’avoir à l’esprit, au moment où vous envisagez la reprise éventuelle d’une exploitation.

S'INTERROGER SUR SES MOTIVATIONS, CELA REVIENT À SE POSER LES QUESTIONS SUIVANTES :

  • l'envie d’entreprendre sans avoir à créer
  • exploiter une technique, un savoir-faire
  • une expérience et un intérêt particulier pour un secteur ou une activité
  • la recherche d'autonomie et de responsabilités
  • etc..

Faites le point de vos compétences professionnelles ainsi que vos aptitudes à gérer une entreprise. Vos compétences seront les crédibilités de votre projet

Vous pouvez tester votre profil entrepreneurial sur le site http://www.reprise.cci.fr (rubrique « se préparer »)

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de spécialistes : les conseillers des Chambres de Commerce et d’Industrie vous aident dans l’étude de votre projet et dans l’établissement de votre plan de reprise

Et pour aller plus loin sur l’analyse de vos compétences, prenez contact avec SIFCO (Société d'Intervention en Formation et Conseil).

En complément